Il y a deux manière de divorcer en Suisse : à l’amiable ou pas…

On peut divorcer de deux façons en Suisse. Les deux époux sont d’accord pour divorcer, et ils peuvent divorcer à l’amiable : c’est ce qu’on appelle divorcer par « consentement mutuel ». C’est la procédure la plus simple et la moins coûteuse en tout (en temps, en argent et en stress). Les deux époux ne sont pas d’accord pour divorcer. Au cas où l’un des deux époux s’oppose au divorce, l’autre peut demander une séparation.

Remplir sa « convention de divorce » avec divorce.ch est efficace et peu coûteux !

Source : www.divorce.ch

Séparation avant divorce

Une fois la séparation faite, il lui faudra attendre deux ans avant de pouvoir demander le divorce de manière unilatérale. Bien sûr, même dans ce cas, les époux ont intérêt à s’entendre sur les modalités de leur séparation. Cependant si, là non plus, ils ne sont pas d’accord, l’un des deux peut demander des « mesures protectrices de l’union conjugale » (ou MPUC) pour que la justice règle la question. Dans les deux cas, les modalités de la séparation influeront sur le divorce.

 

Le divorce « simple »

En revanche, si les deux époux sont d’accord sur le principe de divorcer, il leur suffit de présenter leur dossier de divorce au juge pour y arriver. Bien sûr, ils devront se mettre d’accord et, sur certains points, auront peut-être du mal, auquel cas le recours à un médiateur est conseillé que ce soit pour un divorce à Vaud ou à Genève, ainsi qu’expliqué ici. De plus, les époux peuvent désormais « divorcer en ligne » en se faisant assister par https://divorce.ch/, ce qui est efficace et bien moins couteux qu’un avocat !